Reprogrammer le moteur de sa voiture : légal ? Quel budget ?

Qu’entend-on par reprogrammation de l’ECU d’une voiture ? Avez-vous déjà entendu parler des avantages qu’elle peut apporter ? Dans cet article, nous allons vous expliquer en quoi cela consiste et comment une reprogrammation moteur effectuée par un personnel expert peut améliorer considérablement les performances de votre voiture, sans pour autant frôler l’illégalité.

Reprogrammation moteur : à quoi ça sert ?

L’unité de contrôle de la voiture, ou plutôt ECU, est un dispositif qui permet la gestion électronique du moteur, en régulant certaines fonctions sur la base de certains paramètres détectés par des capteurs spéciaux. Lorsque nous appuyons sur l’accélérateur, celui-ci envoie une série d’informations à l’unité de contrôle, qui est alors capable de réguler automatiquement :

  • Puissance
  • Rapports de couple
  • Réponse d’ouverture des soupapes
  • Air et essence entrant dans les cylindres

Lorsqu’un conducteur a des exigences particulières pour sa voiture (par exemple, pour augmenter la puissance ou réduire la consommation de carburant), il peut être utile de faire remapper ou « reprogrammer » le calculateur par un expert.

Comment se déroule une reprogrammation ?

Le remappage du calculateur s’effectue en introduisant, via un ordinateur, les paramètres déjà fixés par le constructeur, en les modifiant en fonction des exigences de conduite. Plus précisément, il existe deux types de remappage :

  • Reprogrammation traditionnelle
  • Reprogrammation en série

La reprogrammation traditionnelle s’effectue en ouvrant l’unité de contrôle du moteur et en la modifiant physiquement : dans ce cas, l’atelier est obligé d’intervenir sur l’unité de contrôle pour la  reprogrammer, donc si elle est encore sous garantie, cette dernière ne sera plus valable.

Le remappage en série permet de réécrire les données du calculateur sans risquer d’affecter la garantie de la voiture. Pour être plus précis, il faut dire que de nombreux constructeurs automobiles équipent leurs voitures d’unités de contrôle anti-tuning, dont les paramètres ne peuvent être modifiés. Pour certains, il existe des moyens de surmonter ces blocages, tandis que pour d’autres, il n’y a aucune possibilité, pas même en utilisant la prise diagnostic.

Coût d’une reprogrammation

Les constructeurs automobiles équipent généralement leurs nouvelles voitures d’unités de commande optimisées afin de répondre aux exigences de conduite moyennes de leurs clients. Par conséquent, il existe toujours une marge d’amélioration tant au niveau des performances que de la consommation de carburant, qui peut être estimée à environ 15-25% en termes de puissance.

De nombreux conducteurs se demandent s’il y a un risque d’endommager le moteur en l’utilisant différemment : si le remappage de l’ECU est effectué en toute connaissance de cause, par du personnel expert, il n’y a aucun risque. En bref, quels sont les avantages et les inconvénients de la reprogrammation de l’ECU ? Voyons-les ensemble.

Avantages

  • Augmentation des performances
  • La consommation peut être réduite
  • Les UCE peuvent être remappées non seulement pour les voitures, mais aussi pour d’autres véhicules tels que les motos, les camions et les camping-cars.

Dangers

  • Le risque de problèmes de moteur augmente avec les très vieux moteurs ou les moteurs ayant beaucoup de kilomètres.
  • Pour tous les moteurs sans turbo, la possibilité d’affecter les performances est minime (15%).
  • Il faut être prudent avec les turbodiesels : travaillant à des pressions élevées, la turbine peut s’user plus facilement.

Reprogrammation : aspects juridiques

Le coût d’une reprogrammation moteur peut varier entre 300 et 500 euros, soit environ le budget des meilleurs boîtiers additionnels du marché, avec des performances moindres. A cela il faut ajouter le coût de la ré-homologation du moteur qui est nécessaire pour trois raisons spécifiques :

  • Le véhicule peut ne pas respecter les limites indiquées sur la carte grise.
  • La voiture peut dépasser les paramètres de pollution maximum autorisés par la loi.
  • Les sanctions pour les contrevenants sont assez lourdes : une amende, la confiscation du véhicule et, en cas d’accident de la route, le droit de recours de la compagnie d’assurance.

En conclusion, avant de décider de reprogrammer votre moteur, nous vous recommandons de consulter un centre spécialisé et d’évaluer les coûts au total.