Nouvelle Mercedes Classe C SW 2021 : quelles nouveautés ?

Plus spacieux que son prédécesseur, il est un concentré d’innovations technologiques utiles. Des mises à jour logicielles en ligne aux systèmes d’aide à la conduite. Toute la gamme, essence et turbodiesel, est proposée avec une version hybride.

Aucune annonce officielle n’a encore été faite par Mercedes, mais cette berline et ce break de la Classe C pourraient être les derniers à être équipés de moteurs endothermiques. La gamme EQ – y compris les modèles déjà en vente, seulement dévoilés ou annoncés – comprend les modèles EQC, EQS, EQE, EQB, EQT et EQG. Reste à savoir comment s’appellera l’éventuel pendant électrique de la Classe C, étant donné que EQC est déjà le nom du SUV de taille moyenne de Mercedes, mais c’est une autre affaire.

Hybridation légère sur toute la gamme

Revenons à la nouvelle Classe C SW, qui ramasse un lourd héritage : son modèle prédécesseur a été choisi par 2,5 millions de clients depuis 2014. Parmi ceux-ci, en Europe, la plupart ont opté pour le moteur diesel, qui, selon les prévisions de Mercedes, sera également le plus populaire sur notre marché pour le nouveau modèle. Plus précisément, le moteur 2.0 quatre cylindres turbo de 200 ch de la 220d, qui, avec l’aide de l’énergie électrique (la C220d est une hybride légère), atteint 220 ch.

Cette voiture est capable de produire un couple de 440 Nm à partir de 1 800 tr/min : en conduite quotidienne, ce chiffre se traduit par un coup de pouce immédiatement disponible à la moindre pression sur la pédale d’accélérateur. Une disponibilité que l’on peut apprécier en ville (où le stop&start se distingue toujours), en banlieue et sur l’autoroute : certainement pas pour battre des records d’accélération et de reprise, mais pour dépasser en toute sécurité et pour voyager avec un peu de gaz, au bénéfice de l’efficacité et du confort acoustique.

Qualité intérieure

Au chapitre du confort, l’absorption de la suspension est irréprochable, tant sur les « cassés » de la ville que dans les dépressions prises à la vitesse. Elle n’est pas au même niveau, bien que toujours excellente, l’insonorisation du moteur : entre 1 500 et 2 500 tours, en effet, on entend un peu sa voix. Mercedes, c’est aussi et surtout, pour certains, la qualité de l’habitacle ; la nouvelle Classe C SW ne déçoit pas.

Les matériaux sont de première qualité et l’assemblage est parfait. Et ce n’est pas tout : même au sein d’un  » écosystème  » technologique très raffiné et aussi riche en fonctionnalités que sur peu d’autres voitures (l’écran de 12,3 pouces devant les yeux du conducteur et l’écran de 11,9 pouces au milieu du tableau de bord ne sont que la partie émergée de l’iceberg du MBUX de deuxième génération), l’interface est claire et facile à lire.

La mise à jour du logiciel en ligne

Il faut évidemment un peu de temps pour apprendre à utiliser toutes les fonctionnalités, mais c’est ainsi que vont les choses aujourd’hui dans les voitures haut de gamme. Il n’est pas étonnant que les logiciels puissent être mis à jour « over the air », c’est-à-dire en ligne. Par rapport à la C précédente, l’espace à hauteur des coudes a augmenté de 2,2 cm à l’avant et de 1,5 cm à l’arrière.

À l’arrière également, l’espace en hauteur a augmenté de 1,1 cm. L’espace aux genoux pour les passagers arrière a augmenté de 3,5 cm. Ainsi, jusqu’à une hauteur de 1,90 mètre, quatre personnes peuvent voyager aisément. Le cinquième passager, quant à lui, doit composer avec le tunnel de transmission et le siège surélevé. La botte ? Capacité de 490/1 510 litres.

Systèmes d’aide à la conduite

La liste des systèmes d’aide à la conduite est interminable : le point fort de l’ensemble est la fonction qui permet à la voiture de réagir si des véhicules sont à l’arrêt sur la route. Cela fonctionne désormais jusqu’à une vitesse maximale de 100 km/h, au lieu de 60 km/h. Il y a, bien sûr, le régulateur de vitesse, qui maintient automatiquement une distance de sécurité, l’assistance active à la direction, qui aide le conducteur à suivre la voie jusqu’à 210 km/h, et de nombreux autres systèmes. Il existe également un système intéressant de reconnaissance des signes qui peut lire les panneaux de signalisation et les panneaux de chantier.

La gamme

En ce qui concerne la gamme, il existe pour le moment trois niveaux de puissance pour le 2.0 turbo diesel et un 1.3 turbo essence, tous  avec une hybridation légère. Elle débute à 50 768 euros pour la 200d et passe à 57 437 euros pour la 300d. Entre les deux, on trouve 52 466 pour la 200 (essence) et 52 710 pour la 220d.